Des pompiers brésiliens du désastre de Brumadinho en renfort au Mozambique

29 mars 2019 à 14h40 par AFP

AFRICA RADIO

Une vingtaine de pompiers brésiliens mobilisés pour la rutpure du barrage de Brumadinho devaient partir vendredi pour le Mozambique prêter main forte aux équipes de secours après le cyclone qui a fait plus de 700 morts dans la région.

Ces pompiers de l'Etat de Minas Gerais (sud-est) se rendront dans les villes de Beira e Dondo, parmi les plus touchées par le cyclone Idai et les inondations dévastatrices qu'il a causées, ont indiqué les autorités brésiliennes.Spécialistes des sauvetages lors d'inondations et glissements de terrain, ils amèneront avec eux du matériel de secours, ainsi que deux voitures de type pick-up, deux canots pneumatiques et trois drones pour pouvoir travailler de façon autonome.La mission, qui doit durer une quinzaine de jours, n'affectera pas les recherches à Brumadinho, a précisé le corps de pompiers de Minas Gerais.Des secouristes continuent de rechercher sans relâche les corps de victimes de la rupture d'un barrage du géant minier Vale qui a déversé 12 millions de mètres cubes de boue sur la région de Brumadinho le 25 janvier dernier.Le dernier bilan des autorités fait état de 216 morts et 88 disparus. Les images des pompiers recouverts de boue ont sensibilisé les Brésiliens et des appels ont été lancés pour qu'ils soient candidats au prix Nobel de la Paix. Au Mozambique, où on parle portugais comme au Brésil, les pompiers participeront également à des "activités de planification des recherches", dans ce pays où le cyclone Idai a tué au moins 493 personnes selon le dernier bilan et où de nombreux cas de choléra ont été enregistrés.Au Zimbabwe voisin, les intempéries ont fait au moins 259 morts, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).rs/mps/lg/tup/jlb