Deux policiers tués par balles dans le sud du Nigeria

Par AFP

AFRICA RADIO

Deux policiers ont été tués par des agresseurs armés dans l'Etat d'Akwa Ibom, dans le sud du Nigeria, a annoncé jeudi la police locale, lors d'une nouvelle attaque contre les forces de sécurité dans cette région frappée par une vague de violences attribuée à un groupe séparatistes.

Les deux officiers de police on été tués par balles mardi soir alors qu'ils rentraient chez eux dans le district d'Ika, a précisé dans un communiqué Odiko Macdon, porte-parole de la police.Les agresseurs ont tué les deux policiers, dont une femme caporal, et mis le feu à leur véhicule avant d'attaquer le poste de police d'Ika qui a repoussé leur assaut. Le sud du Nigeria est depuis plusieurs semaines le théâtre de nombreuses attaques contre des postes de police, des centres de détention et les forces de sécurité en général. Samedi, cinq policiers on été tués lors d'une attaque à Port-Harcourt, capitale de l'Etat de Rivers, voisin de celui d'Akwa Ibom. Trois policiers ont également été tués samedi dans l'attaque de la résidence du gouverneur de l'Etat d'Imo, juste au nord de celui de Rivers. En l'absence de revendication, les autorités nigérianes attribuent généralement ces attaques au mouvement séparatiste biafrais de l'Ipob (Indigenous Peoples of Biafra), qui revendique l'indépendance du peuple Igbo.