Ebola: le deuxième missionnaire contaminé par le virus arrivé en Espagne

Par La rédaction

Madrid (AFP)

Un missionnaire catholique contaminé par le virus Ebola en Sierra Leone, le deuxième ressortissant espagnol à être touché, a été rapatrié dans la nuit de dimanche à lundi en avion militaire à Madrid, où il est hospitalisé, selon les médias espagnols. 

L'avion, un Hercules C-130 médicalisé, a atterri aux alentours de 01H00 GMT sur la base militaire de Torrejon, près de Madrid, avant d'être transporté en ambulance jusqu'à un hôpital madrilène, Carlos III, ont rapporté les journalistes.

Equipé d'une chambre d'isolement, l'avion était parti dimanche matin de Madrid pour Freetown, en Sierra Leone, d'où il a redécollé vers 17H50 GMT. 

Agé de 69 ans et directeur d'un hôpital dans la ville de Lunsar (Sierra Leone), Frère Manuel Garcia Viejo "a été testé positivement (pour Ebola) et a exprimé le désir d'être transféré en Espagne", avait expliqué le ministère de la Santé samedi. 

Médecin spécialisé en médecine tropicale, directeur de l'hôpital de Lunsar depuis 12 ans, Manuel Garcia est membre de l'Ordre hospitalier de San Juan de Dios, un ordre catholique qui gère l'association caritative Juan Ciudad travaillant avec les victimes d'Ebola. Il travaillait en Afrique depuis 30 ans. 

En août, un prêtre espagnol de 75 ans, Miguel Pajares, avait été le premier Européen atteint d'Ebola à être rapatrié en Europe, puis le premier Européen à succomber au virus.

Contaminé au Liberia, ce missionnaire avait été rapatrié à Madrid et placé en isolement dans le même hôpital madrilène que Manuel Garcia.

L'épidémie d'Ebola sans précédent qui frappe l'Afrique de l'Ouest depuis le début de l'année a fait 2.630 morts, principalement au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone, selon l'OMS.