Egalité Homme-Femme : Le combat continue.

14 avril 2011 à 9h55 par La rédaction

Vous avez apprécié le livre Vie de merde, vous allez adorer Vie de Meuf qui sortira en mai prochain .Tout comme son prédécesseur, Vie de Meuf est à la base un site internet qui recense les anecdotes de jeunes femmes qui raconte non sans un trait d'humour désabusé le sexisme qu'elles subissent au quotidien. Une manière plutôt ludique de montrer aux gens et aux hommes notamment que le sexisme n'est pas qu'une affaire de statistiques.La réalité nous la connaissons tous. Les femmes en moyenne gagnent 27% moins que les hommes, en termes de salaire. 6 mois après la naissance d'un enfant, 9 % des mères continuent à profiter de loisirs comme aller au cinéma ou à une exposition. Quant aux tâches ménagères, 20% seulement des hommes s'en acquittent. Ce que nous voyons moins c'est le sexisme au quotidien. « Prise de fonction pour une mission avec 2 collègues masculins. Je m'accroupis sous la table où ils sont déjà installés pour brancher mon ordinateur portable. L'un des deux me lance goguenard : "mais qu'est ce que tu fais déjà sous la table toi ?". Je l'ai recadré sans agressivité devant l'air emmerdé de l'autre collègue qui soutint mon initiative. L'auteur de la mauvaise blague m'en a voulu jusqu'à la fin de la mission et fit tout pour me mettre des bâtons dans les roues » ou encore « Mon père, qui nous a élevés, fait la cuisine, la vaisselle, change les couches et se lève la nuit pour consoler les petits. Son fils, 21 ans, majeur et vacciné, refuse catégoriquement de laver son assiette parce que c'est "un truc de meuf".Espoir, espoir, quand tu nous abandonnes... » Ces extraits du site Vie de Meuf en disent long. Pour la majorité des hommes, ce n'est rien juste une petite blague, pas grand-chose mais à la longue cela devient pesant pour bien de femmes.Créé il y a moins d'un an, le site a reçu plus de 700 000 visites, révélant ainsi que le machisme ordinaire est un phénomène répandu et qu'il en agace plus d'une. « Le but du site et du livre était de rendre visible ce phénomène déclare Thalia Breton, membre de l'association Osez le féminisme qui est à l'initiative du projet et du site. Démontrer qu'il reste encore des progrès à faire, que ce soit en matière de loi, de vie quotidienne ou de m�?urs. » Site : viedemeuf.blogspot.comWendy Bracat