Egypte: 11 morts dans les violences entre manifestants et policiers

Par La rédaction

Le Caire (AFP)

Onze personnes ont été tuées et 30 blessées dimanche en Egypte, au moment où le pays marque le quatrième anniversaire de la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir, selon un média d'Etat.

Citant le ministère de la Santé, le site internet du quotidien étatique Al-Ahram indique que 11 personnes ont été tuées et 30 blessées, alors que manifestants et policiers se sont affrontés en marge de rassemblements, notamment au Caire.

Un policier a également été tué dans des heurts similaires dans le nord du Caire, a indiqué le ministère de l'Intérieur, sans qu'il ne soit immédiatement possible de déterminer si ce policier faisait partie des 11 morts annoncés par la presse étatique.

Pour marquer l'anniversaire du soulèvement populaire de 2011, les partisans du président islamiste Mohamed Morsi, renversé par les militaires en juillet 2013, avaient appelé à manifester contre l'actuel chef de l'Etat, Abdel Fattah al-Sissi.

Un bilan précédant faisait état de trois morts parmi les manifestants islamistes, deux dans le nord du Caire et un dans la ville d'Alexandrie (nord).

Dans le centre du Caire, la police a tiré à la chevrotine et fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser des centaines de manifestants qui scandaient des slogans hostiles aux islamistes et aux nouvelles autorités et tentaient de rejoindre la place Tahrir, l'épicentre de la révolte de 2011.