Egypte: cinq ou six candidats potentiels pour succéder au patriarche copte Chenouda III

Par La rédaction

LE CAIRE (AFP) - (AFP)

Cinq ou six candidats potentiels pourraient briguer la succession du patriarche copte d'Egypte, Chenouda III, décédé samedi à 88 ans, estimaient lundi des journaux égyptiens en prédisant un choix difficile.

Les candidats possibles sont tous des évêques.Parmi les noms qui reviennent le plus souvent figurent Mgr Bichoï, secrétaire du Saint-Synode de l'église copte, Mgr Moussa, en charge de la jeunesse, le secrétaire de Chenouda III, Mgr Youannis, où l'évêque Morkos de Choubra el-Kheima, au nord du Caire.

Les enjeux entourant cette fonction assurée pendant quatre décennies par Chenouda III, de même que le processus long et complexe de désignation, pourraient rendre ce choix difficile.

"La fonction du pape est devenue politique, en plus de sa nature religieuse.C'est pourquoi nous pourrions assister à un énorme conflit au sein de la direction de l'église lors du processus de sélection", estime dans le quotidien anglophone Daily News Egypt l'intellectuel copte Gamal Asaad.

Les Coptes, ou chrétiens d'Egypte, représentent 6 à 10% des quelque 82 millions d'Egyptiens.Leur faible représentation politique a contribué à renforcer leur patriarche dans son rôle de figure de proue de cette communauté face au pouvoir.

Très conservateur sur le plan théologique, Chenouda III fut proche du président Hosni Moubarak, poussé à la démission en février 2011 par une révolte populaire.

Sa succession s'ouvre dans un climat politique incertain, le pays, où les islamistes ont largement dominé les premières législatives post-Moubarak, étant dirigé par un conseil militaire en attendant une présidentielle en mai-juin.

Le nouveau patriarche de l'église copte sera choisi sur la base d'un règlement interne établi en 1957, un processus qui pourrait prendre plusieurs mois.

Selon le règlement, le nouveau patriarche doit être un Copte d'Egypte, célibataire et âgé d'au moins 40 ans.Il doit aussi avoir passé au moins 15 ans dans un monastère.

Un conseil de 1.500 personnes sera impliqué dans la sélection.

Les candidats au siège de patriarche peuvent soit se présenter eux-mêmes soit être proposés par d'autres.

A l'annonce la mort de Chenouda la direction de l'église a été confiée provisoirement pour deux mois à l'évêque Pachomius (Pachôme).