Egypte: deux morts dans des heurts entre police et manifestants islamistes

Par La rédaction

Le Caire (AFP)

Deux personnes ont été tuées vendredi au Caire dans des heurts entre la police et des manifestants qui protestaient contre la destitution par l'armée du président islamiste élu Mohamed Morsi en 2013, selon des responsables de sécurité.

Les manifestants répondaient à l'appel de mouvements salafistes qui n'ont toutefois pas réussi à mobiliser.Seules quelques marches regroupant des dizaines d'islamistes ont eu lieu en début d'après-midi.Elles ont été rapidement dispersées par les forces de sécurité, qui mènent depuis la destitution de M. Morsi une sanglante répression contre ses partisans.

Les deux victimes ont été tuées dans le quartier de Matariya, dans l'est du Caire.

L'une d'elles a été tuée "d'une balle dans la poitrine", selon le porte-parole du ministère de la Santé, Hossam Abdel Ghaffar.Un ami de la victime s'exprimant sous couvert de l'anonymat a indiqué qu'il s'agissait d'un islamiste qui participait régulièrement à des manifestations anti-gouvernementales.

"La police a tiré arbitrairement sur les manifestants", a-t-il ajouté.

Le ministère de l'Intérieur a cependant affirmé que la police avait essuyé des tirs de la part des manifestants, précisant que l'un d'eux avait été arrêté en possession d'un fusil de chasse.

Depuis la destitution de M. Morsi, la sanglante répression visant ses partisans a fait plus de 1.400 morts, pour la plupart des manifestants.Plus de 15.000 personnes ont également été emprisonnées, tandis que des centaines de pro-Morsi ont été condamnés à mort dans des procès de masse expédiés en quelques minutes.