Egypte: deux policiers et trois soldats tués dans des attaques au Sinaï

Par La rédaction

Le Caire (AFP)

Deux policiers et trois soldats ont été tués par balle jeudi dans deux attaques dans le nord du Sinaï, ont indiqué des responsables de sécurité, alors que les forces de l'ordre égyptiennes sont la cible de nombreux attentats jihadistes.

Dans la première attaque, des hommes armés ont extrait deux policiers d'une voiture et les ont exécutés après avoir pris connaissance de leur identité, à l'entrée de la ville de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza palestinienne.

Dans la seconde attaque, les trois soldats ont été abattus par des assaillants armés qui les ont fait sortir d'un taxi collectif, alors qu'ils se rendaient pour des vacances dans la ville d'Al-Arish, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï.

Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, l'Egypte est le théâtre de nombreux attentats visant les forces de sécurité.

Ces attaques sont principalement revendiquées par des groupes jihadistes qui disent agir en représailles à la sanglante répression visant les partisans de M. Morsi, qui a fait plus de 1.400 morts, pour la plupart des manifestants islamistes.Des centaines de pro-Morsi ont été condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs et 15.000 autres ont été emprisonnés.

Plus tôt jeudi, l'explosion "d'une bombe assourdissante" dans un métro au Caire a semé la panique, provoquant une bousculade qui a fait 16 blessés.

Et l'armée a annoncé que huit militaires étaient portés disparus après un "assaut terroriste" mercredi contre un bateau de la marine égyptienne en Méditerranée.