Egypte: nomination d'un nouveau ministre de l'Intérieur

6 mars 2011 à 11h07 par La rédaction

LE CAIRE (AFP)

Un nouveau ministre de l'Intérieur a été nommé en Egypte, a annoncé le cabinet du Premier ministre dans la nuit de samedi à dimanche, après que des militants eurent pris d'assaut des bâtiments de la sécurité d'Etat à travers le pays pour récupérer ses dossiers.

"Le général Mansour al-Issaoui nommé ministre de l'Intérieur dans le gouvernement de Essam Charaf", a indiqué le cabinet sur sa page officielle sur Facebook.

M. al-Issaoui a confirmé à l'agence officielle Mena avoir accepté ce portefeuille, en s'engageant à "déployer tous ses efforts lors de la période à venir afin de rétablir la sécurité et la stabilité dans la rue égyptienne".

Il a également affirmé qu'il prendrait "toutes les mesures nécessaires pour rétablir la confiance entre le citoyen et le policier".

Les policiers avaient déserté les rues d'Egypte quelques jours après le début du soulèvement populaire qui a abouti à la démission du président Hosni Moubarak.Ils reviennent peu à peu à leur poste mais la situation n'est toujours pas revenue à la normale.

Le nouveau Premier ministre Essam Charaf, nommé jeudi en remplacement d'Ahmad Chafic, doit annoncer dans les jours à venir la composition de son gouvernement, qui devrait être purgé des figures de l'ancien régime.

Le précédent ministre de l'Intérieur, Mahmoud Wagdi, avait été nommé par M. Moubarak une dizaine de jours avant sa démission sous la pression populaire, en remplacement du très impopulaire Habib el-Adli dont le procès pour malversations financières a commencé samedi, le premier d'un ex-responsable de l'ancien régime.

Samedi, des bâtiments de la sécurité d'Etat ont été pris d'assaut à travers l'Egypte par des militants à la recherche des dossiers établis sur la population et d'éventuelles preuves d'abus commis par ce puissant appareil dépendant du ministère de l'Intérieur, dont ils exigent la dissolution.