Egypte: un attentat suicide tue quatre soldats et un policier

Par La rédaction

Le Caire (AFP)

Quatre soldats et un policier ont été tués jeudi dans un attentat suicide dans le Sinaï, où les attaques visant les forces de l'ordre se multiplient depuis la répression sanglante de partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi, selon des responsables de la sécurité.

Un inconnu a précipité sa voiture bourrée d'explosifs sur un poste de contrôle routier tenu par des militaires au sud de Al-Arish, la principale ville du nord de cette péninsule frontalière de la bande de Gaza et d'Israël, selon deux officiers qui ont requis l'anonymat.Au moins cinq attaques ont visé les forces de l'ordre en quatre jours.

Trois autres soldats ont été blessés dans l'attentat d'Al-Arish.

Lundi déjà, des attaques visant l'armée ou la police, notamment à Al-Tur, non loin des stations balnéaires de la mer Rouge, avaient tué neuf soldats et policiers, au lendemain de heurts ayant fait 57 morts entre les forces de l'ordre et des manifestants réclamant le retour au pouvoir du président Morsi.

Ce dernier a été destitué et arrêté par l'armée le 3 juillet après que des millions d'Egyptiens sont descendus dans la rue pour réclamer son départ.Et depuis le 14 août, l'armée et la police répriment implacablement dans le sang les manifestations pro-Morsi.Plus d'un millier de ses partisans avaient été tués en moins d'une semaine à partir de ce jour-là. 

Un groupe jihadiste basé dans le Sinaï, Ansar Beit al-Maqdess, lié à Al-Qaïda, a revendiqué mercredi l'attentat d'Al-Tur, "en représailles à l'assassinat de milliers de musulmans" le 14 août.