Egypte: verdict attendu pour l'ancien président Hosni Moubarak

2 juin 2012 à 4h03 par La rédaction

LE CAIRE (AFP) - (AFP)

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak saura samedi s'il est reconnu coupable par la justice de la mort de plus de 800 manifestants pendant le soulèvement populaire qui l'a renversé l'an dernier.

La peine de mort a été requise contre M. Moubarak, 84 ans, premier des dirigeants balayés par le "Printemps arabe" à comparaître en personne devant des juges.

Avec ses fils Alaa et Gamal et l'homme d'affaires Hussein Salem, il est aussi poursuivi pour corruption.Son ancien ministre de l'Intérieur, Habib el-Adli, et six ex-hauts responsables de la sécurité sont jugés en même temps pour leur implication présumée dans la mort des manifestants.

L'audience doit s'ouvrir tôt samedi dans une école de police transformée en tribunal et située en banlieue du Caire, qui a porté un jour le nom de Hosni Moubarak.

Pas moins de 5.000 policiers et 2.000 soldats seront chargés de la sécurité.M. Moubarak, qui se trouve en détention dans un hôpital militaire près de la capitale, doit arriver en hélicoptère.

L'audience sera retransmise en direct à la télévision publique.

L'ancien président, au pouvoir pendant presque 30 ans, est jugé depuis le 3 août 2011.Le Conseil militaire, au pouvoir depuis sa démission sous la pression populaire, a nié avoir joué un rôle dans son renvoi devant la justice, mais le procès n'a eu lieu qu'après des mois de manifestations exigeant que l'ancien président soit jugé.

Certains craignent toutefois que justice ne soit pas vraiment rendue, en raison du manque de preuves tangibles contre l'ancien président et parce que certains témoignages ont exonéré les autorités de la responsabilité des meurtres.

Tout au long du procès, M. Moubarak est apparu couché sur une civière dans le box grillagé.Sa santé a fait l'objet de nombreuses spéculations: il souffrirait de problèmes cardiaques mais le ministère de la Santé a démenti qu'il ait un cancer, contrairement à ce qu'avait assuré son avocat.

Le verdict intervient entre les deux tours de l'élection présidentielle, la première depuis la chute de M. Moubarak.Le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi affrontera le dernier Premier ministre de M. Moubarak, Ahmad Chafiq, au second tour les 16 et 17 juin.