Elections en RDC: les pro-Kabila s'organisent pour la bataille

Par AFP

AFRICA RADIO

La garde rapprochée du président congolais Joseph Kabila a lancé dimanche avec ses alliés venus de l'opposition sa plateforme électorale supposée lui permettre de remporter toutes les élections prévues le 23 décembre, sans rien dire sur les intentions du chef de l'Etat.

Joseph Kabila est l'"autorité morale" de ce "Front commun du Congo (FCC)", qui veut "aller à la conquête démocratique du pouvoir en soutenant une seule candidature à l'élection présidentielle sur base d'un programme commun", a déclaré le directeur de cabinet du chef de l'Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja.Il s'est exprimé lors de la signature de la charte du FCC dimanche, à trois semaines de l'ouverture du dépôt des candidatures à l'élection présidentielle (24 juillet-8 août), étape du processus électoral qui s'annonce cruciale.Le président Kabila, qui ne peut pas briguer un troisième mandat selon la Constitution, reste muet sur ses intentions. Ses adversaires le soupçonnent de vouloir rester au pouvoir.Le ministre de l'Intérieur, Henri Mova, ancien responsable du parti présidentiel PPRD, est président du comité stratégique du FCC.Le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku, représente la Majorité présidentielle et le Premier ministre, Bruno Thsibala, l'opposition qui a accepté de rejoindre un "gouvernement d'union nationale" après un accord politique fin 2016 à l'issue du deuxième et dernier mandat de Kabila.Une partie de la société civile et l'opposition, qui avait souscrit à un autre accord en octobre 2016, ont également signé la charte du FCC.L'opposition actuelle, réunie autour de Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi, dénoncent la volonté du président Kabila de rester au pouvoir en dépit de la Constitution.