Elections en RDC: tension à Goma, grève générale peu suivie ailleurs

Par AFP

AFRICA RADIO

Un petit nombre de jeunes affrontaient la police vendredi à Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo, où le mot d'ordre de grève générale d'une partie de l'opposition n'était guère suivie ailleurs dans le pays à 48 heures des élections générales.

Les jeunes, pas plus d'une dizaine selon un correspondant de l'AFP sur place, se heurtaient à des policiers qui ont tiré des gaz lacrymogènes dans le quartier populaire Majengo de Goma où deux grands marchés étaient fermés.Dans la capitale Kinshasa et la deuxième ville du pays Lubumbashi, l'activité commerciale et la circulation étaient normales, selon des correspondants.La coalition politique autour du candidat d'opposition Martin Fayulu avait lancé jeudi un appel à une journée "ville morte" dans toute la RDC pour protester contre le report des élections de dimanche à Beni et Butembo (Est), officiellement en raison de l'épidémie d'Ebola et des violences.A Butembo, où on notait une énorme présence policière et militaire mais où la ville était calme et les activités normales, l'opposition avait prévu une manifestation "suite au report injuste" des élections. Celles-ci ont été renvoyées à mars, après la validation des résultats de la présidentielle.mbb-ct-ah-ak/st/jlb