En Centrafrique, le mythe des "hommes-caïmans" profite aux criminels

AFRICA RADIO

20 novembre 2020 à 7h27 par AFP

Une odeur nauséabonde flottait depuis quelque temps sur la Corniche, cette route fréquentée de Bangui qui longe l'Oubangui, la plus grande rivière de Centrafrique.C'est dans les hautes herbes froissées par les eaux brunâtres que les pêcheurs ont découvert les corps.