EN DIRECT - Kadhafi résiste à l'insurrection et aux pressions

27 février 2011 à 10h00 par La rédaction

(AFP)

11H25 - Un SMS pour 400 euros - "Pendant la nuit, les autorités ont envoyé des SMS aux habitants de Tripoli pour les inviter à aller à la banque et recevoir 500 dinars (environ 406 dollars)", raconte par téléphone un résident de Tripoli. "Ils disent d'apporter un livre de famille.Ils tentent d'acheter les gens".

11H05 - Miliciens en 4X4 - A Tripoli, seuls circulent les miliciens de Kadhafi.Des habitants s'aventurent parfois dans les rues pour acheter du pain ou de l'essence, tous deux rationnés.Des chars contrôlent les routes d'accès à la capitale, selon un habitant.

10H57 - PRES DE 100.000 PERSONNES ONT FUI LA LIBYE CETTE SEMAINE, ANNONCE LE HCR - Ce sont en majorité des migrants égyptiens et tunisiens.

10H20 - Prudence européenne - La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton prévient que la répression aura "des conséquences" pour les dirigeants libyens.Mais elle n'appelle pas clairement au départ de Kadhafi, contrairement aux Etats-Unis ou à la France.Explication de cette prudence: certains des 27 pays de l'UE militent encore pour la retenue, par crainte de répercussions sur les citoyens européens encore présents en Libye ou, dans le cas de l'Italie ou de Malte, d'un afflux de réfugiés d'Afrique.

10H15 - "Crise humanitaire" - Plus de 10.000 personnes, en majorité des Egyptiens, ont fui samedi la Libye vers la Tunisie par le principal point de passage frontalier de Ras Jedir.Le Croissant-Rouge local parle d'une "crise humanitaire" et appelle à l'aide.

EN DIRECT - Au 13e jour d'une révolte sans précédent, le colonel Kadhafi continue de résister à l'insurrection.L'opposition prépare un gouvernement de transition dans l'est de la Libye du pays qu'elle contrôle.A New York, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une série de sanctions sévères -dont un embargo sur les armes et une interdiction de voyager- contre le dirigeant libyen et ses proches.