En Guinée Équatoriale, le fardeau des classes surpeuplées malgré le coronavirus

AFRICA RADIO

6 novembre 2020 à 6h02 par AFP

Le professeur élève la voix pour couvrir le brouhaha de 70 élèves entassés dans la petite classe: à Malabo, capitale de Guinée Équatoriale, apprendre à l'école publique, pour les plus pauvres, est une gageure.Et le coronavirus n'arrange rien.