Encore un petit effort, Mme Saragosse !

Par La rédaction

A la suite de la nomination cette semaine de Marie-Christine Saragosse à la tête de France 24, RFI et MonteCarlo Doualiya, Dominique Guihot, Président Directeur Général d'Africa n°1 Paris lui adresse une lettreouverte.Permettez-moi tout d'abord, Madame la Présidente de l'Audiovisuel Extérieur Français de vousféliciter pour votre nomination. Vous avez souhaité trancher avec la politique de votre prédécesseur etje ne peux que m'en féliciter ; car il me semble que RFI, pour parler du sujet qui nous intéresse le plusà Africa n°1, a connu ces dernières années une dérive qui n'est pas conforme à sa mission de servicepublic.RFI reçoit chaque année de l'Etat français une dotation de 130 millions d'Euros, qui en fait de trèsloin, la radio la plus richement dotée de toute l'Afrique francophone. Ce n'est pas nouveau et nousnous sommes habitués à cette situation.Ce qui paraît choquant, c'est la volonté sans cesse plus affirmée de RFI en Afrique, d'accroître sesrecettes avec le recours à la publicité. Pas seulement la publicité dite « collective » ou « d'intérêtgénéral » comme c'est le cas pour votre cousine Radio France. RFI a reçu un traitement de faveur etpeut diffuser toute sorte de messages commerciaux, dans la limite des réglementations nationales.Votre prédécesseur, grand professionnel de la publicité a, si je peux me permettre, poussé le bouchonun peu loin. Il a instauré des décrochages publicitaires locaux dans les grandes capitales africaines.Autrement dit, RFI est devenue ces dernières années un concurrent direct et d'ailleurs redoutable desradios locales africaines auprès des annonceurs dans leur zone de diffusion.Madame la Présidente, vous qui avez montré depuis longtemps votre attachement au service public età l'intérêt général, faîtes encore un petit effort�?� Laissez une chance aux radios africaines de sedévelopper et de construire un paysage radiophonique digne de ce nom. Renoncez à la publicité surRFI !Dominique Guihot