Enlèvement d'une Britannique au Kenya: réunion de crise à Downing Street

Par La rédaction

LONDRES (AFP) - (AFP)

Le Premier ministre David Cameron a indiqué mercredi qu'il avait présidé une réunion de crise consacrée à l'enlèvement d'une touriste britannique au Kenya, assurant que le gouvernement faisait "tout ce qui était possible" pour obtenir le dénouement de cette affaire "tragique".

Le ministre des Affaires étrangères William Hague a rencontré la famille de Judith Tebbutt ce mercredi et "j'ai présidé une réunion +Cobra+ hier pour m'assurer de la bonne coordination de tout ce qui est entrepris par le gouvernement", a déclaré M. Cameron lors de la séance des questions au Parlement.

"Dans des affaires comme celle-là, il n'est pas bon de trop communiquer, mais je peux assurer (...) la famille et tous ceux qui la connaissent que nous ferons tout ce qui est possible pour aider" à retrouver la touriste, kidnappée près de l'île très touristique de Lamu.

Les recherches menées par voies de mer, terre et air dans le secteur n'ont jusqu'ici pas abouti et la police kenyane craignait mardi que la Britannique n'ait été emmenée en Somalie voisine.

Des détectives britanniques sont arrivés sur l'île de Lamu mardi pour travailler avec la police kenyane.

Judith Tebbutt et son mari David ont été attaqués dans la nuit de samedi à dimanche dans leur bungalow du Kiwayu safari village, situé à une quarantaine de kilomètres au sud de la frontière somalienne et à une cinquantaine de kilomètres au nord de l'île de Lamu.

Au moment de l'attaque, les quinquagénaires étaient les seuls occupants du site, composé de 18 bungalows aux toits de paille, et souvent prisé pour son isolement.Le mari a été abattu alors qu'il résistait aux agresseurs, qui sont repartis vers une destination inconnue avec son épouse.