Eruption volcanique en Erythrée: Hillary Clinton écourte sa tournée africaine

Par La rédaction

ADDIS ABEBA (AFP)

Un volcan situé en Erythrée est entré en éruption et des nuages de cendres s'élevaient lundi jusqu'à 15 kilomètres d'altitude, contraignant la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton à écourter sa tournée africaine et perturbant le trafic aérien dans la région.

Selon le VAAC (Centre d'observation des cendres volcaniques) de Toulouse, c'est le volcan Dubbi qui est entré en éruption dimanche vers 21H00 GMT.Cette éruption, "importante", se poursuivait lundi soir selon Jean Nicolau, de la direction des prévisions générales de Météo-France, qui abrite le VAAC pour l'Europe du sud et l'Afrique.

"D'après les images satellites que nous observons, les cendres volcaniques atteignent 13 à 15 kilomètres d'altitude", a-t-il dit."On n'est pas dans une situation critique comme pour le volcan islandais Grimsvötn, qui concernait une zone de trafic aérien très dense, car le trafic est beaucoup moins important" en Afrique de l'Est, a-t-il cependant tempéré.

C'est la première éruption avérée de ce volcan africain depuis 1861 selon le Muséum d'histoire naturelle de Washington.

Auparavant, un des responsables de l'observatoire géophysique d'Arta, dans le sud de Djibouti, avait confirmé une éruption volcanique en Erythrée, mais évoquait un volcan voisin, le Nabro.

"L'éruption s'est produite hier soir (dimanche) sur le site de Nabro, à la frontière entre l'Ethiopie et l'Erythrée", a précisé Kassim Mohamed Kassim.

"Le volcan est toujours en activité et le nuage est en train de traverser l'Ethiopie, l'Erythrée, le Soudan et bientôt l'Egypte", a expliqué M. Kassim, ajoutant qu'une secousse sismique de magnitude 5,7 avait été enregistrée dans cette région peu avant l'éruption.

Le Dubbi, un volcan culminant à 1.625 mètres dans la dépression des Danakil, au sud de l'Erythrée, est situé à environ 25 km au nord-est du Nabro (2.118 m), qui lui longe la frontière avec l'Ethiopie.

Devant la progression du nuage de cendres vers la capitale éthiopienne Addis Abeba, Mme Clinton a écourté lundi la dernière étape de sa tournée africaine.

Ses collaborateurs ainsi que les journalistes l'accompagnant ont dû quitter précipitamment le siège de l'Union africaine (UA) à Addis Abeba, où la responsable américaine s'est exprimée dans l'après-midi sur divers sujets, notamment la Libye, devant les représentants de 53 pays africains.

La secrétaire d'Etat américaine a toutefois pris le temps de rencontrer brièvement des représentants du Nord et du Sud Soudan, à son hôtel.

Posant devant les photographes en compagnie du premier vice-président soudanais Salva Kiir, Mme Clinton a lancé: "j'espérais avoir plus de temps pour discuter avec vous mais je suis chassée par un volcan".Son avion a finalement quitté Addis Abeba vers 19H00 GMT.

De son côté, la compagnie aérienne allemande Lufthansa a annulé lundi la liaison Francfort-Addis Abeba tandis que les passagers d'un vol Francfort-Asmara ont dû s'arrêter à Jeddah, en Arabie Saoudite, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la compagnie, M. Marco Dall'Asta.

"Rien n'est encore décidé pour demain" mardi, a ajouté le porte-parole.Deux vols de Lufthansa sont programmés normalement le mardi entre Francfort et Addis Abeba.

D'après les premières simulations effectuées par Météo-France, le nuage de particules les plus légères (haute couche) se dirige vers l'ouest/nord-ouest, c'est-à-dire vers le Soudan, alors que les particules les plus denses (basses couches) s'orientent vers l'ouest/sud-ouest.

"Si le nuage atteint l'Egypte, Israël et la péninsule arabique, l'impact sur le trafic aérien sera plus important, mais il est trop tôt pour le savoir", a averti le responsable de Météo France.