Erythrée: les rejets de cendres volcaniques diminuent

Par La rédaction

TOULOUSE (AFP)

 Les rejets de cendres après l'éruption d'un volcan d'Erythrée ont diminué mardi, ce qui réduit les risques de perturbations du trafic aérien en Afrique de l'Est, a indiqué Météo-France.

C'est bien le volcan Nabro qui a fait éruption et non pas le Dubbi, voisin d'une trentaine de kilomètres, a précisé Météo-France, rectifiant ses informations préalables fondées sur des images satellite.

Météo-France observe une dispersion des cendres volcaniques dans l'atmosphère et conclut que, même si elle n'est pas terminée, l'éruption a baissé d'intensité.

"Les nuages de cendres sont contenus au-dessus de l'Erythrée, de l'Ethiopie, du Soudan et du sud de l'Egypte, à basse altitude (en dessous de 5.000 mètres), ce qui ne devrait pas trop affecter le trafic aérien", a déclaré à l'AFP Jean-Marie Carrière, directeur de la prévision à Météo-France.

Météo-France fait office de Centre d'observation des cendres volcaniques (VAAC) pour l'Europe, l'Afrique et une partie de l'Asie.C'est l'un des neuf centres dans le monde auxquels l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) confie une mission d'expertise sur laquelle elle s'appuie pour réguler le trafic en cas d'éruption volcanique importante.

A ce stade, "il n'y a pas de risque d'extension à la péninsule arabique.Pour que cela touche l'Arabie Saoudite, il faudrait une reprise d'activité importante", a dit M. Carrière.

Lundi, l'Allemand Lufthansa avait annulé deux vols au départ de Francfort à destination d'Asmara et d'Addis-Abeba.

Lundi, les nuages de cendres s'élevaient jusqu'à 15 kilomètres d'altitude.