Ethiopie: Orange "ouvert" à un projet de participation dans l'opérateur national

Par AFP

AFRICA RADIO

Le géant français des télécoms Orange, déjà présent dans une dizaine de pays en Afrique, a confirmé jeudi être "ouvert" à un projet de participation dans l'opérateur national éthiopien, dont le gouvernement envisage la cession d'une partie du capital pour rendre l'entreprise plus efficiente.

"Le projet des autorités éthiopiennes, à ce stade, est de faire entrer un opérateur à hauteur de 40% du capital", a rappelé jeudi Ramon Fernandez, directeur général délégué d'Orange, lors d'une conférence téléphonique en marge de la publication des résultats du premier semestre 2021."Nous regardons le sujet", a-t-il encore confirmé. "Soit on considère que nous serons en mesure de pouvoir créer de la valeur en arrivant dans ce nouveau très gros pays, auquel cas on proposera nos services et déposera une offre, soit ce n'est pas le cas et on s'abstiendra. La réflexion est ouverte."L'Ethiopie a attribué fin mai contre 850 millions de dollars une licence à un consortium conduit par le kényan Safaricom, comprenant également le britannique Vodafone et le sud-africain Vodacom. Une décision qui a mis un terme au monopole du gouvernement sur le secteur ankylosé des télécommunications, l'un des derniers au monde à être fermé.Le bouleversement de ce secteur potentiellement lucratif - actuellement contrôlé par la compagnie publique Ethio Telecom - est l'une des pierres angulaires de l'agenda de réformes du Premier ministre Abiy Ahmed. Le gouvernement de M. Abiy prévoyait d'attribuer deux nouvelles licences. Mais, fin avril, il n'avait reçu que deux offres après le désistement de plusieurs entreprises qui avaient initialement exprimé leur intérêt, dont Orange et l'émirati Etisalat. Balcha Reba, directeur général de l'Autorité éthiopienne des communications, avait déclaré fin mai à l'AFP que la deuxième licence serait prochainement re-proposée. Ces nouvelles licences doivent permettre d'apporter des fonds, mais aussi des emplois et des investissements à l'Ethiopie. Moteur de croissance principal du groupe Orange, la zone Afrique et Moyen-Orient a réalisé un chiffre d'affaires de 5,8 milliards d'euros en 2020 et compte plus de 130 millions de clients répartis sur 18 pays.yk/mhc/esp