Facebook : le président nigérian a entendu la voix de ses "amis"

9 juillet 2010 à 17h38 par La rédaction

Le président nigérian Goodluck Jonathan a fait son mea culpa mardi via Facebook, le plus célèbre des réseaux sociaux. Après avoir suspendu les Super Eagles de toutes les compétitions internationales pendant deux ans en raison de leurs piètres performances footballistiques au Mondial, il revient sur sa décision. Les centaines de messages postés sur son « mur » Facebook l'ont convaincu d'annuler sa décision, à moins que la FIFA ne soit passée par là.

« Votre voix et celle des autres ont été entendues. » Goodluck Jonathan, le président nigérian, sait parler au peuple. Et cette phrase n'est pas sans faire penser au « Je vous ai compris » du général de Gaulle, à la différence près qu'elle n'a pas été prononcée lors d'un discours officiel mais publiée sur le mur Facebook du chef d'Etat africain. Dans son statut Facebook du mardi 6 juillet, le président nigérian est revenu sur sa décision d'interdire l'équipe nationale de football, de compétitions internationales deux années durant. Une équipe sanctionnée en raison d'une élimination jugée un peu rapide au premier tour du Mondial. Mais (...)

> Lire la suite