France: minute de silence à l'Assemblée pour le soldat français tué au Mali

28 juillet 2020 à 12h42 par AFP

AFRICA RADIO

Gouvernement et députés ont observé mardi une minute de silence à l'Assemblée nationale française en hommage au soldat français d'origine malgache tué jeudi au Mali au cours d'une opération de la force antijihadiste Barkhane.

Le soldat du 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes, Tojohasina Razafintsalama, a trouvé la mort lorsque son engin blindé a sauté au contact d'un véhicule chargé d'explosifs. Deux autres soldats à bord de l'engin blindé ont été blessés.Tojohasina Razafintsalama "est mort dans l'accomplissement de sa mission au service de la France", a souligné le président de l'Assemblée Richard Ferrand, avant les questions au gouvernement."Je salue avec un profond respect son courage et sa détermination, et j'adresse au nom de la représentation nationale mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches, ainsi qu'à ses frères d'armes", a-t-il ajouté, avant d'inviter parlementaires, membres du gouvernement et personnels de l'Assemblée à une minute de silence.L'opération française antijihadiste au Sahel, Barkhane, compte quelque 5.000 soldats. Ces derniers mois, l'armée française et celles des pays africains du G5 Sahel ont multiplié les offensives dans la région, en particulier dans la zone dite des "trois frontières" entre Mali, Niger et Burkina Faso.