France: un Algérien en garde à vue après le décès d'un migrant

13 août 2021 à 14h04 par AFP

AFRICA RADIO

Un jeune Algérien était en garde à vue vendredi en France et devait être présenté samedi à la justice, après le naufrage jeudi d'un canot de migrants en route vers l'Angleterre qui a provoqué la mort d'un passager, a-t-on appris auprès du parquet de Dunkerque (nord).

"L'ensemble des adultes qui étaient sur le bateau" ont été initialement placés en garde à vue mais ces gardes à vue ont ensuite été levées, à l'exception de celle de cet Algérien de 21 ans, a indiqué à l'AFP la substitut du procureur Alexia Gonnet, confirmant une information du quotidien La Voix du Nord.Placé en garde à vue pour homicide involontaire, aide à l'entrée et au séjour irrégulier et mise en danger de la vie d'autrui, ce jeune homme doit être présenté à un juge d'instruction samedi en vue de sa mise en examen.La magistrate n'a pas souhaité indiquer à ce stade s'il était suspecté d'avoir piloté l'embarcation.Le migrant qui a trouvé la mort en tentant de rallier l'Angleterre à bord de cette embarcation chargée de 36 exilés, qui a fait naufrage au large de Dunkerque, n'a pas à ce stade été formellement identifié. "Nous avons une identification possible mais encore en cours de vérification", a souligné la magistrate, ajoutant que l'autopsie du corps aurait lieu "a priori lundi".Le parquet avait indiqué jeudi qu'il s'agissait d'un homme de 25 à 30 ans, d'origine africaine. Selon des témoignages recueillis par l'association d'aide aux migrants Utopia 56, il serait Erythréen.Recueilli inconscient en mer, il est décédé à l'hôpital de Calais (nord) où il avait été transféré en hélicoptère, selon le parquet. Il s'agit du premier migrant signalé décédé en tentant de traverser le détroit du Pas-de-Calais en 2021. En 2020, sept personnes y avaient trouvé la mort et deux portées disparues, selon un bilan actualisé après la découverte du corps d'un des disparus, a-t-on appris auprès du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez. Ce drame est intervenu alors que le nombre de traversées de migrants vers l'Angleterre par voie maritime, un phénomène en forte croissance depuis 2018, a atteint des records ces derniers jours. Vendredi, après un appel à l'aide au CROSS Gris-Nez, un patrouilleur de la Marine française dépêché sur place a secouru dans la zone 31 personnes, dont une femme et neuf enfants, ramenés au port de Dunkerque.