Gabon: la grève se poursuit, négociations en cours

4 avril 2011 à 12h51 par La rédaction

LIBREVILLE (Gabon) (AFP)

La grève des employés du pétrole au Gabon entamée jeudi à minuit se poursuivait lundi au Gabon alors que des négociations entre l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) et le gouvernement étaient en cours, selon des sources concordantes.

"Les négociations ont duré toute la nuit et se poursuivent", a affirmé en début d'après-midi à l'AFP, Hans Landry Ivala, secrétaire général adjoint de l'Onep, qui regroupe 4.000 des 5.000 salariés du secteur et dont les mouvements sont généralement très suivis.

Le syndicat, qui réclame une "meilleure" réglementation de la main d'oeuvre étrangère, entend à la fois lutter contre l'emploi de hauts cadres expatriés et contre le recours à une main d'oeuvre africaine ou asiatique qu'elle estime peu ou pas qualifiée.

"On était toujours en réunion à 5h00 du matin lundi", a précisé Arnauld Engandji, porte-parole du syndicat, un des négociateurs qui n'a pas donné d'indications sur l'avancée des discussions.

"Ca se présente plutôt bien", a quant à elle affirmé une source proche du gouvernement sous le couvert de l'anonymat.

"On a arrêté des pistes de solution sur lesquels on avance mais il faut s'accorder sur les modalités de mise en oeuvre" avait précisé dimanche soir M. Engandji.

La quasi-totalité de la production pétrolière gabonaise était toujours stoppée lundi, a appris l'AFP auprès de la compagnie Shell.

A Libreville, alors que les pompes des stations à essence étaient vides dimanche, un approvisionnement a eu lieu lundi en provenance de centres de stockage de l'intérieur du pays.La vie économique ne semblait pas encore perturbée même si certains observateurs notaient une légère baisse de la circulation des véhicules.

Au niveau de l'aéroport Léon Mba de Libreville, le trafic international s'effectuait normalement mais plusieurs vols nationaux ont été annulés, selon ADL, la compagnie gérant l'aéroport.De source aéroportuaire, les avions ne peuvent se ravitailler à Libreville en kérosène.

Le pétrole est la principale richesse du Gabon, 4e producteur sub-saharien avec entre 220.000 et 240.000 barils par jour.Officiellement, ses recettes assurent à l'Etat environ 60% de son budget.les principaux producteurs au Gabon sont Total et Shell.