Gabon: le parti de l'opposant Mba Obame dissous avec effet immédiat"

Par La rédaction

LIBREVILLE (AFP)

Le parti gabonais d'opposition Union nationale (UN), dont le secrétaire exécutif André Mba Obame s'est autoproclamé mardi président et a formé un gouvernement, a été dissous "avec effet immédiat", a indiqué mercredi à l'AFP le ministère gabonais de l'Intérieur

La dissolution de l'UN, évoquée mardi soir par le ministre gabonais de l'Intérieur Jean-François Ndongou dans un communiqué au nom du gouvernement, a été décidée "avec effet immédiat", a déclaré à l'AFP un responsable du ministère, s'esprimant sous couvert de l'anonymat.

Le ministre Ndongou avait accusé M. Mba Obame, les membres de son "équipe gouvernementale insurrectionnelle" et leurs soutiens d'avoir "violé gravement la Constitution", violation qui "constitue un crime de haute trahison puni par la loi".

"De ce fait, ils encourent les sanctions et peines prévues par la loi.A ce stade", avait-il ajouté, citant notamment "la traduction des intéressés devant les tribunaux compétents de la République", "la demande de levée de l'immunité parlementaire du député André Mba Obame auprès de l'Assemblée nationale" et "la dissolution du parti Union nationale".

L'UN a été créée en février 2010 par trois partis et six candidats déclarés battus à l'élection présidentielle d'août 2009, remportée par Ali Bongo Ondimba, fils du président Omar Bongo décédé en juin 2009.

Ali Bongo dirige le Gabon depuis octobre 2009.André Mba Obame, classé 3e au scrutin, a toujours contesté son élection et revendiqué la victoire.