Gambie: le président Yahya Jammeh dissout le gouvernement

Par La rédaction

BANJUL (AFP) - (AFP)

Le président gambien Yahya Jammeh a dissous son gouvernement deux mois et demi après sa réélection pour un quatrième mandat de cinq ans, a-t-on appris vendredi auprès de la présidence gambienne.

Cette dissolution, annoncée par la présidence dans un communiqué publié jeudi soir, était attendue depuis l'investiture de M. Jammeh, le 19 janvier.

Jointe par l'AFP, une source à la présidence a expliqué que le retard accusé était due à de nouvelles nominations attendues.

M. Jammeh, 46 ans, a remporté 72% à la présidentielle à tour unique du 24 novembre 2011.Porté à la tête de la Gambie par un coup d'Etat sans effusion de sang en 1994, il avait déjà obtenu de larges scores lors de son élection pour la première fois en 1996, puis lors de ses réélections en 2001 et 2006.

Lors de sa prestation de serment, il a affirmé qu'il sera "plus dangereux" pendant son nouveau mandat qu'il ne l'a été pendant ses 17 précédentes années de pouvoir, estimant avoir été "trop indulgent" jusqu'à présent.

Son régime est régulièrement critiqué par des organisations locales et étrangères de défense des droits humains de violations des libertés dans son pays de quelque 1,7 million d'habitants, et est notamment accusé d'assassinats, disparitions forcées et tortures contre défenseurs des droits humains, journalistes, opposants.Yahya Jammeh a régulièrement balayé ces accusations.