Dépêches AFP

GB : sept Nigérians soupçonnés d'avoir voulu prendre le contrôle d'un pétrolier restent en détention

29 octobre 2020 à 22h02 Par AFP
Sept passagers clandestins nigérians, arrêtés dimanche après une opération des forces spéciales sur un pétrolier dont ils sont soupçonnés d'avoir voulu prendre le contrôle, ont été libérés sous caution dans le cadre de cette enquête mais sont désormais détenus par la police des frontières, a annoncé jeudi la police britannique. Les forces d'élite de la Royal Navy étaient intervenues dimanche soir au large de l'île de Wight (sud de l'Angleterre) après un appel de détresse du capitaine du Nave Andromeda, un pétrolier de 42.000 tonnes, et avaient arrêté les sept passagers clandestins."Les sept hommes arrêtés, qui sont tous des ressortissants nigérians, ont été libérés sous caution dans le cadre de l'enquête pénale pendant que les enquêteurs poursuivent leurs investigations, mais sont maintenant détenus par la Border force", la police des frontières, a indiqué la police du Hampshire dans un communiqué.Le bateau battant pavillon du Liberia avait quitté Lagos début octobre pour rallier Southampton. Le navire se trouvait à six miles (environ 10 kilomètres) de l'île de Wight lorsque l'appel de détresse a été émis dimanche matin. Selon la police du Hampshire, les clandestins s'étaient montrés menaçants avec l'équipage.Selon la presse britannique, 16 membres des forces spéciales munis de fusils d'assaut et de lunettes de vision nocturne descendant en rappel depuis des hélicoptères avaient pris le contrôle du navire en neuf minutes.Les 22 membres de l'équipage sont sortis "sains et saufs" de cette opération et n'ont pas nécessité de prise en charge médicale, a souligné la police.