Génocide rwandais: Kagame s'en prend encore à la France lors des commémorations

Par La rédaction

Kigali (AFP)

Le président rwandais Paul Kagame s'en est pris lundi, lors des commémorations du génocide de 1994 dans son pays, de façon à peine voilée à la France sur son rôle toujours controversé durant les massacres.

"Aucun pays n'est assez puissant - même s'il pense l'être - pour changer les faits", a déclaré en anglais le président rwandais avant de lancer, en français, "après tout les faits sont têtus", déclenchant les acclamations des 30.000 spectateurs rassemblés au Stade Amaharo de Kigali.