Génocide rwandais: le doyen des détenus du TPIR condamné à 25 ans de prison

1er juillet 2010 à 8h31 par La rédaction

ARUSHA (Tanzanie) (AFP)

Le doyen des détenus du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), Yussuf Munyakazi, 75 ans, a été condamné mercredi à 25 ans de prison après avoir été reconnu coupable de génocide et extermination, selon un communiqué du tribunal reçu jeudi.

La juge présidente camerounaise Florence Rita Arrey a déclaré que l'ancien propriétaire terrien reconverti dans les affaires était responsable de la mort d'environ 5.000 Tutsi qui avaient cherché refuge dans les églises catholiques de Shangi et Mibilizi, toutes deux du diocèse de Cyangugu (sud-ouest du Rwanda) les 29 et 30 avril 1994, indique le communiqué.

La chambre a considéré que M. Munyakazi était arrivé sur les lieux avec deux véhicules transportant des miliciens extrémistes hutu Interahamwe et qu'il avait dirigé les attaques contre ces réfugiés.

Ce père de 13 enfants de confession musulmane n'a cependant pas été condamné pour les massacres commis à l'église de Nyamasheke, l'accusation n'ayant pu prouver son implication au delà du doute raisonnable.

Selon l'agence de presse Hirondelle spécialisée dans l'activité du TPIR, l'avocat tanzanien de la défense Jwani Mwaikusa a annoncé qu'il ferait appel.

"Le vieux", comme l'ont désigné de nombreux témoins, avait été arrêté en mai 2004 dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), où il se faisait passer passer pour un imam, sous le nom de Mzee Mandevu (littéralement, le "vieux barbu", en langue swahili).

Le TPIR a pour mandat de rechercher et juger les principaux responsables présumés du génocide de 1994 qui a fait, selon l'ONU, près de 800.000 tués, essentiellement des tutsi.