Ghana: plus de 70 cas de Covid-19 détectés au parlement

Par AFP

AFRICA RADIO

Quinze députés et plus d'une cinquantaine d'employés au parlement ghanéen ont été testés positifs au coronavirus, a annoncé jeudi le président de la chambre qui a décidé la réduction du nombre de sessions parlementaires.

Le chef de l'Etat Nana Akufo-Addo a réimposé dimanche une interdiction des rassemblements festifs dans ce pays anglophone ouest-africain qui fait face, comme de nombreux autres pays du continent, à une seconde vague. "Quinze députés ont été testés positifs au virus, ils ont tous été prévenus et sont tenus de s'isoler", a affirmé le président du parlement Alban Bagbin.Selon lui, 56 autres personnes travaillant au sein du parlement ont également été testées positives, le poussant à limiter les sessions parlementaire au mardi et au jeudi afin de contrer la propagation du virus. Les écoles ont rouvert en janvier après une fermeture de dix mois, mais le président Nana Akufo-Addo a déclaré dimanche qu'un retour à des mesures plus strictes était nécessaire."Nos hôpitaux sont pleins et nous avons dû réactiver nos centres d'isolement", avait-il déclaré.Le nombre de cas détectés quotidiennement est de 700, contre 200 il y a deux semaines. Depuis le début de la pandémie, le pays a officiellement enregistré quelque 69.000 cas, dont 433 morts. Mais ces données sont à prendre avec précaution alors que le nombre de tests pratiqués est bien inférieur à ceux réalisés en Europe ou dans d'autres pays du monde.Les frontières terrestres et maritimes sont fermées depuis mars, tandis que les plages, les boîtes de nuit, les cinémas et les pubs continuent d'être interdits d'accès.