Grande confusion au Nigeria en raison des fermetures de frontières entre Etats

Par AFP

AFRICA RADIO

De nombreux Etats du Nigeria, pays fédéral de 200 millions d'habitants, fermaient tour à tour leurs frontières, et adoptaient des mesures plus ou moins strictes de protection face au coronavirus, semant une grande confusion sur les routes.

Benue (centre) a fermé ses frontières mercredi, comme l'ont déjà fait d'autres Etats, du centre-nord (Abuja, Kaduna, Kano, Borno) ou du sud du pays (Lagos, Ogun, Edo, Rivers, Delta, Akwa Ibon,...), autorisant seulement, en théorie, les camions d'approvisionnement de nourriture, d'essence et de médicaments. Mais sans frontière clairement délimitée, la tâche parait herculéenne, voire impossible.Sur l'autoroute entre Lagos et l'Etat d'Ogun, où tout passage non essentiel est interdit, les automobilistes glissaient quelques billets aux agents de sécurité pour poursuivre leur route, a constaté un journaliste de l'AFP. L'Etat du Delta (sud), qui ne présente officiellement aucun cas de coronavirus, a instauré des mesures de confinement extrêmement strictes, comme Lagos, la capitale économique, et Abuja, la capitale fédérale, Abuja, et a interdit "tout mouvement non essentiel" dès mercredi. A la frontière de cet Etat, séparé de celui d'Anambra par le fleuve Niger, des milliers de personnes tentaient encore de passer le pont, en vain. "Je vis à Asaba (Delta) mais j'ai un magasin dans le grand marché d'Onitsha (Anambra)", explique à l'AFP Emeka Okwudile, un commerçant qui passe chaque de l'un à l'autre. "Il y a des gens qui traversent la rivière sur des canoés, mais c'est trop compliqué. Pour l'instant, je n'ai pas d'autre choix que de ne plus me rendre au travail". Certains voyageurs sont ainsi restés bloqués et ne peuvent plus rentrer chez eux. "J'arrive de Lagos et je me rendais en voiture à Port-Harcourt (sud)", raconte Adewale Timiyin. "Entre l'Etat d'Edo et le Delta, j'ai pu donner un pot-de-vin et ils m'ont laissé passer. Mais ensuite, entre l'Etat de Bayelsa et le Delta, ils ont fermé le pont Patani Head, c'est impossible de passer. Ils ont dit que de toute façon, entre Bayelsa et Rivers c'est bloqué aussi...", poursuit-il.Comme beaucoup, ce voyageur a dû trouver de la famille ou des connaissances pour se loger "en attendant que le confinement se termine". Le vaste Nigeria ne comptait mercredi que 151 cas de coronavirus officiellement confirmés, en grande majorité à Lagos (82) et Abuja (28). Toutefois, des Etats bien plus reculés (Benue, Bauchi, Kaduna,...), parfois très densément peuplés, et qui n'ont aucun centre spécialisé pour le traitement du Covid-19 ou des systèmes de santé ou de logistique délabrés, présentaient déjà plusieurs cas cette semaine.