Grave pénurie d'eau à Luanda

Par La rédaction

LUANDA (AFP) - (AFP)

Une partie de Luanda est privée d'eau depuis plus d'une semaine suite à la rupture de la principale conduite qui alimente la capitale angolaise, obligeant les habitants des quartiers périphériques à parcourir de grandes distances pour s'approvisionner.

Le prix de l'eau a doublé par endroits, celui d'une citerne étant passé de 7.000 à 12.000 voire 14.000 kwanzas (70, 120, 140 dollars), tandis qu'un bidon de 25 litres qui se vendait 20 kwanzas se négocie à 50 Kwanzas dans certains quartiers.

Selon le porte-parole de la société de distribution d'eau Epal, Domingos Paciença, "ce manque d'eau dans une partie de Luanda est dû à un problème de maintenance d'un aqueduc qui dessert la capitale (...), aggravé aussi par la rupture d'une conduite par une entreprise de construction".

M. Paciença a assuré à l'AFP que la situation serait rétablie d'ici dimanche.

"Epal est en train de faire tout son possible pour réparer la conduite endommagée", a-t-il précisé.

Luanda, avec officiellement 7 millions d'habitants, connaît de grands problèmes de distribution d'eau, en raison de l'urbanisation anarchique de la périphérie, de la surpopulation et des prix élevés que pratique Epal pour faire des branchements.Une bonne partie des résidents n'en ont pas les moyens.