Grève en Afrique du Sud: Zuma demande au gouvernement de reprendre les discussions

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP)

Le président sud-africain Jacob Zuma a "ordonné" au gouvernement de reprendre les discussions avec les syndicats de fonctionnaires pour mettre fin à une grève débutée il y a deux semaines dans le but d'obtenir de meilleurs salaires, a déclaré lundi son porte-parole.

"Le président a rencontré les ministres et leur a ordonné de retourner immédiatement à la table des négociations", a déclaré à l'AFP Zizi Kodwa.

Le chef de l'Etat a rencontré, à son retour de Chine, plusieurs ministres durant le week-end pour discuter des conséquences de la grève et a dénoncé samedi les abandons de poste dans les hôpitaux et les écoles. Il s'est dit confiant dans une issue positive du mouvement, lancée le 18 août par les syndicats et qui concerne 1,3 million de salariés du service public.

La grève dans les hôpitaux où les salariés n'ont en principe pas le droit de cesser le travail, a contraint le gouvernement à faire appel au personnel de santé de l'armée, présent lundi dans 58 établissements.De nombreuses écoles ont dû fermer leurs portes.

Le mouvement menace de se durcir et de s'étendre à d'autres secteurs jeudi avec un appel à une grève de 24 heures lancé par le syndicat national des mineurs si un accord n'est pas trouvé d'ici là.

Les syndicats réclament une hausse de salaire de 8,6%, soit le double de l'inflation.Le gouvernement propose 7%, affirmant que le budget national ne permet pas d'aller au-delà.