Guinée: deuil national vendredi pour les victimes de naufrage et violences

Par La rédaction

CONAKRY (AFP) - (AFP)

Le gouvernement guinéen a décidé de faire de vendredi une journée de deuil national en mémoire des victimes de récentes violences et du naufrage d'une pirogue surchargée en Guinée, selon un communiqué du Premier ministre Mohamed Saïd Fofana diffusé mercredi soir à Conakry.

Selon ce texte, le gouvernement a décrété le vendredi "journée de deuil national à la mémoire des disparus du naufrage" survenu le 31 août, mais aussi pour "les pertes en vies humaines de Zogota et Siguiri", localités du pays où des violences se sont produites en août.

Le 31 août, "suite au naufrage d'une embarcation qui devait relier" une île proche de Conakry à la capitale guinéenne, "le peuple de Guinée a été endeuillé par de lourdes pertes en vies humaines.24 de nos concitoyens sont morts et 14 autres sont portés disparus", affirme le communiqué.

Le précédent fourni à l'AFP le 1er septembre par des secouristes faisait état d'une trentaine de disparus, huit corps sortis des eaux et 27 rescapés.

Par ailleurs, selon des sources concordantes jointes par l'AFP, le 7 août, au moins une personne a été tuée par balle et cinq blessées à Siguiri lors d'une violente manifestation de commerçants, révoltés par l'insécurité dans leur ville et réprimée par les forces de l'ordre.

Auparavant, dans la nuit du 3 au 4 août, les forces de sécurité avaient tiré sur des villageois protestant contre la politique de recrutement de la société minière brésilienne Vale, tuant cinq personnes à Zogota.