Guinée équatoriale: décès d'un des 30 employés d'ExxonMobil positifs au Covid-19

Par AFP

AFRICA RADIO

La Guinée équatoriale a annoncé deux nouveaux décès liés au nouveau coronavirus, dont celui d'un Philippin contaminé avec 29 autres employés de la plateforme pétrolière offshore Serpentina exploitée par le groupe américain ExxonMobil au large de ce pays.

"Nous déplorons deux nouveaux décès liés au coronavirus (...) L'un des patients décédés est un Philippin qui travaillait sur la plateforme Serpentina où il avait été contaminé", a déclaré le ministre de la Santé équatoguinéen Salomon Nguema Owono, sur la télévision nationale."Hospitalisé pendant 26 jours", le patient âgé de 55 ans "est décédé le 29 avril des suites d'une insuffisance respiratoire", a-t-il précisé.Il avait été le premier employé de la plateforme à présenter des symptômes du Covid-19, poussant les autorités à tester l'ensemble des personnes travaillant à Serpentina, selon le ministre.Trente des employés avaient été testés positifs. Ils avaient été débarqués et placés à l'isolement à Malabo, suivis par une équipe médicale, avaient annoncé les autorités fin avril, précisant qu'il s'agissait d'Equatoguinéens, de Philippins, d'Indiens, de Sud-Africains et de Pakistanais.La Guinée équatoriale a recensé 315 cas de contamination par le coronavirus, dont trois décès. Le second décès annoncé lundi soir est celui d'un Equatoguinéen de 65 ans.Les deux principales villes du pays sont en confinement total depuis mi-avril.La rente pétrolière et la vente d'hydrocarbures représentent plus de 90% des recettes à l'exportation de ce petit Etat d'Afrique centrale. ExxonMobil y est le premier producteur.Le groupe américain produit sur Serpentina, au coeur du champs pétrolifère de Zafiro, quelque 74.000 barils de brut par jour. Avant que la pandémie de Covid-19 n'éclate, la Guinée Equatoriale produisait quelque 120.000 barils de brut par jour.sam/cma/elm