Guinée: la police tire sur des partisans de Diallo, 6 blessés

19 octobre 2010 à 12h53 par La rédaction

CONAKRY (AFP)

Au moins six partisans d'un des deux candidats au 2è tour de la présidentielle prévu dimanche en Guinée, Cellou Dalein Diallo, ont été blessés mardi à Conakry par les forces de l'ordre qui ont tiré à balles réelles, ont affirmé des témoins à l'AFP.

Très mobiles, de jeunes sympathisants du parti de M. Diallo, l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), ont attaqué les forces de l'ordre avec des pierres dans plusieurs quartiers de Conakry (Hamdallaye, Bambéto, Wanidara et Matoto).

Elles ont répliqué d'abord par des tirs de sommation, puis ont ensuite tiré à balles réelles sur certains de ces jeunes, selon des habitants interrogés par l'AFP.

Ces témoins ont affirmé avoir vu six jeunes blessés par balles, dont trois ont été admis dans une clinique.

Ces violences interviennent à six jours du second tour de l'élection présidentielle, prévu dimanche, qui doit opposer M. Diallo (43% au premier tour du 27 juin) à Alpha Condé (18%).

Le parti de Cellou Dalein Diallo avait menacé lundi de paralyser le pays et d'empêcher la tenue du scrutin si le président de la Commission nationale électorale (Céni), Louncény Camara, n'était pas remplacé avant dimanche.

M. Diallo et son parti accusent Louncény Camara d'être un proche d'Alpha Condé et d'agir de manière partisane.