Guinée: les 2 candidats à la présidentielle aux obsèques du président de la Céni

Par La rédaction

CONAKRY (AFP)

Les deux candidats à la présidentielle en Guinée, Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé, et plusieurs membres du gouvernement de la transition ont assisté dimanche à Conakry aux obsèques du président de la Commission électorale, Ben Sékou Sylla, mort mardi de maladie.

La cérémonie s'est déroulée dans la salle des congrès du Palais du peuple, en présence du Premier ministre Jean-Marie Doré, de représentants du Conseil de la transition (CNT), de diplomates et de responsables de la société civile.

Dans un discours, le porte parole de la société civile Aziz Diop a dénoncé la condamnation le 9 septembre par un tribunal de la banlieue de Conakry de Ben Sékou Sylla à un an de prison ferme et à 2 millions de francs guinéens (275 euros) d'amende, pour "fraude électorale".

"C'est une condamnation politique que nous dénonçons, qui survient dans un contexte politique que Ben Sékou Sylla voulait le plus sain", a affirmé M. Diop, ajoutant: "Les coups bas, on en a assez, il faut que chacun assume ce qu'il a fait".

Le président de la Céni avait été condamné sur plainte du parti du candidat Alpha Condé qui accusait la Céni d'avoir commis des fraudes en faveur de son rival, Cellou Dalein Diallo.

Agé de 57 ans, Ben Sékou Sylla était décédé dans un hôpital à Paris, où il était soigné depuis plusieurs mois.Son décès était intervenu cinq jours seulement après sa condamnation qui avait suscité la polémique dans le pays.

Le second tour, qui était prévu ce dimanche 19 septembre, avait été reporté à une date encore indéterminée.En prenant cette décision le 15 septembre, la Céni avait invoqué des problèmes d'ordre logistique et technique pour justifier ce report.

Le scrutin doit départager l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo (qui avait obtenu 43% au premier tour) et l'opposant historique Alpha Condé (18%), après cinquante ans de régimes autocratiques.