Guinée: requisitions contre les assassins présumés de la directrice du Trésor

Par AFP

AFRICA RADIO

Le procureur d'une Cour criminelle de Conakry a requis lundi soir des peines allant de 10 ans de prison à la perpétuité contre les assassins présumés de la directrice nationale du Trésor public en novembre 2012.

Le verdict a été mis en délibéré au 7 janvier.Directrice nationale du Trésor public de Guinée, Aïssatou Boiro avait été tuée le 9 novembre 2012, dans son véhicule, dans un quartier résidentiel de Conakry par des inconnus - dont l'un portait l'uniforme de l'armée.Saluée pour sa probité et son courage, Mme Boiro avait été à l'origine du démantèlement d'un réseau ayant tenté en mai 2012 de détourner plus d'1,5 million d'euros de la Banque centrale de Guinée impliquant plusieurs cadres de la banque, du Trésor public et du ministère des Finances.Le procès de ses assassins présumés s'était ouvert le 20 novembre 2017, mais il a été plusieurs fois suspendu.Le procureur Daouda Diomandé a requis la perpétuité à l'encontre de deux prévenus, 30 ans de prison ferme contre un autre accusé et 20 ans pour sept autres.Le parquet a aussi réclamé 10 ans de prison pour un lieutenant-colonel de la police qui a comparu libre et dont il a demandé le placement sous mandat de dépôt.Six autres accusés sont en fuite. Un prévenu est décédé en détention.