Hommage Manu Dibango : "c'était un professionnel rigoureux et exigeant" - Soro Solo

Par Nadir Djennad

AFRICA RADIO

Le 24 mars 2020, il y a un an, Manu Dibango nous a quitté. Star internationale, monument de la musique africaine, Manu Dibango était la première personnalité dans le monde à décéder de la Covid-19.

Le célèbre saxophoniste camerounais, à l’œuvre colossale, est entré dans la légende de la musique avec Soul Makossa. SORO SOLO, journaliste et producteur ivoirien, producteur de l'émission »l'Afrique enchantée » sur France Inter, l'a bien connu à Paris et à Abidjan.

Il se souvient d'une anecdote lorsque Manu Dibango dirigeait un orchestre à Abidjan.«  Moi, j'étais jeune stagiaire à la radio nationale de mon pays et j'allais assister aux répétitions de l'orchestre de la radio télévision ivoirienne dirigé par Manu Dibango. Nous étions tous admiratif, il avait déjà une renommée internationale. Ce qui m'a frappé, c'est de voir qu'à la fin de chaque répétition, tous les spectateurs, les musiciens, étaient invités au domicile de Manu Dibango pour un dîner, un déjeuner. C'était un professionnel rigoureux et exigeant » SORO SOLO, journaliste et producteur ivoirien. Il répondait à Nadir Djennad.