Immigration clandestine: sept corps retrouvés sur le rivage algérien

Par AFP

AFRICA RADIO

Les corps de sept personnes, probablement des migrants clandestins noyés, ont été retrouvés samedi sur les rivages de la région de Mostaganem dans le nord-ouest de l'Algérie, a indiqué la Protection civile locale.

"Les corps décomposés de quatre femmes et trois hommes, rejetés par les vagues, ont été retrouvés sur la plage", selon un communiqué de la Protection civile.Les circonstances exactes de leur noyade n'ont pas été précisées dans l'immédiat mais elles tentaient selon toute vraisemblance de rejoindre l'Europe par la mer dans de mauvaises conditions météorologiques.La Protection civile n'a pas précisé leur nationalité.Des vents violents allant jusqu'à 70km/h ont soufflé sur les côtes algériennes ces derniers jours.Selon le dernier rapport de l'agence européenne de contrôle des frontières Frontex, le nombre de migrants en Méditerranée occidentale a dépassé les 3.700 durant les cinq premiers mois de 2020 et la moitié étaient des Algériens. Mais ce chiffre est largement sous-estimé, estime Kouceila Zerguine, spécialiste des questions d'immigration et avocat de familles de migrants clandestins.Selon M. Zerguine, les départs ont repris "de plus belle" ces derniers mois, malgré la pandémie de Covid-19, à partir du port d'Annaba (nord-est), d'où de nombreux clandestins tentent la traversée de la Méditerranée sur des embarcations de fortune.