INCA : Le dépistage du cancer du sein à l�??occasion d�??Octobre Rose

Par La rédaction

Dr Gérard Genty, gynécologue et président de l'ADK 92, structure de gestion en charge du dépistage organisé dans les Hauts de SeineDr Cherazade BENSAID, Praticien Hospitalier Service de Chirurgie Cancérologique Gynécologique et du Sein à l'Hôpital Européen Georges PompidouC'est la 9ème année consécutive que l'INCa et ses partenaires (Ministère des Affaires sociales et de la Santé, Assurance maladie, Régime social des indépendants, Mutuelle sociale agricole) se mobilisent pour Octobre Rose, mois de mobilisation contre le cancer du sein. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Chaque année, ce sont près de 49.000 femmes pour lesquelles un cancer du sein est détecté. Pourtant, détecté tôt, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10. - Malheureusement, 1 femme sur 3 en France ne se fait toujours pas dépister ou pas régulièrement (en 2012, 2 500 000 femmes ont participé au dépistage, soit 53 % de la population concernée en France).** L'INCA a donc mis en place depuis 9 ans le dépistage organisé, afin de toucher les femmes de 50 à 74 ans qui n'aurait encore jamais fait de dépistage du cancer du sein, et les amener à faire un premier examen de contrôle.Le dépistage organisé en pratique :_ - tous les deux ans, les femmes de 50 à 74 ans reçoivent une lettre d'invitation pour se rendre chez le radiologue agréé de leur choix (liste des radiologues jointe au courrier). _ - l'examen, la mammographie est pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie, sans avance de frais pour les patientes. Cette prise en charge financière en fait un programme qui s'inscrit dans la lutte contre les inégalités d'accès au soins._ - les résultats : 2 possibilités (à détailler par les experts en plateau si nécessaire)_ �?�une anomalie est détectée lors de l'examen : le radiologue peut réaliser immédiatement une échographie ou prescrire d'autres examens._ �?�aucune anomalie n'est détectée, les clichés sont relus par un second radiologue indépendant au sein de la structure de gestion en charge des dépistages.Si les résultats de la mammographie sont normaux, une nouvelle invitation sera adressée deux ans plus tard à la femme.Si les résultats des examens complémentaires confirment un cancer du sein, la femme est rapidement prise en charge par une équipe spécialisée en cancérologie.** Aujourd'hui, le dépistage constitue toujours l'une des armes les plus efficaces contre le cancer du sein. Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut non seulement être guéri dans plus de 90% des cas mais aussi être soigné par des traitements moins agressifs entraînant moins de séquelles.Le dépistage s'adresse aux femmes de 50 à 74 ans sans facteur de risque ni antécédent du cancer du sein.Il est important de préciser que dans la majorité des cas, l'anomalie est bénigne. Par exemple, sur 1 000 femmes qui participent au dépistage organisé, 90 feront des examens complémentaires. 83 d'entre elles n'auront rien. Le dépistage organisé du cancer du sein : un programme de qualité. (Ce n'est pas parce que c'est gratuit, que les examens ne sont pas fait par des professionnels expérimentés avec du matériel de qualité)._ La 2ème lecture systématique (par un radiologue indépendant) des mammographies permet d'identifier 7% des cancers du dépistage organisé, soit environ 11 300 cancers chaque année._ Les radiologues qui participent au programme reçoivent une formation spécifique._ L'examen est pris en charge à 100 % par l'assurance maladie sans avance de frais de la part de la femme.Le rôle central du médecin traitant et du gynécologue dans l'information et l'orientation des femmes :Le médecin traitant et le gynécologue sont des interlocuteurs privilégiés des femmes sur ce sujet.Dans quel cas doit-on consulter sans attendre ? :Il est important de rappeler les signes qui doivent inciter les femmes à consulter leur médecin ou leur gynécologue : boule, grosseur dans le sein ou au niveau des aisselles, anomalie de la forme des seins, rétractation de la peau, rougeur, écoulement au niveau du mamelon.Les sources d'information pour les femmes :1/ Les interlocuteurs :_ -Le médecin traitant et le gynécologue_ -La structure de gestion en charge des dépistages (présente dans tous les départements, coordonnés sur le site www.e-cancer.fr)_ -La ligne téléphonique CANCER INFO : 0810 810 821 un service anonyme ouvert de 9h à 19h du lundi au vendredi et le samedi de 9h à 14h, prix d'un appel local,_ -Les associations : Ligue contre le Cancer / Les Comités Féminins / Europa Donna2/ les outils : _ -La brochure éditée par l'INCa (site e-cancer.fr)_ -Le site www.e-cancer.fr rubrique dépistage_ -Le dépliant multilingue (anglais, turc, arabe, mandarin simplifié)Liens utiles : Le site www.e-cancer.fr rubrique dépistagehttp://www.e-cancer.fr/depistage/depistage-du-cancer-du-sein/espace-grand-public/vos-interlocuteurs#structuresCANCER INFO : 0810 810 821 - un service anonyme ouvert de 9h à 19h du lundi au vendredi et le samedi de 9h à 14h, prix d'un appel local