JDA du Jeudi 08 Décembre 2011

Par La rédaction

�?gypte : les Frères musulmans remportent 66% des sièges individuels. Les candidats indépendants rattachés au parti de la Liberté et de la Justice (PLJ) ont remporté 36 sièges indépendants sur 54 (66%), au deuxième tour des législatives égyptiennes, a fait savoir l'organe politique de la célèbre confrérie des Frères musulmans. Libye : à Tripoli, le gouvernement lance un ultimatum aux milices islamistes : Accusées de semer la terreur à Tripoli, les milices d'ex-combattants rebelles exaspèrent la population. Le Premier ministre libyen Abderrahim el-Kib les exhorte à quitter la capitale libyenne dans un délai de deux semaines.Qui sont ces Islamistes ? Que veulent-ils ? De quels moyens logistiques et financiers disposent-ils ? Que pensent les Occidentaux de cette levée des Islamistes au Maghreb ? POUR EN PARLER :_ Jean-Paul GOUREVITCH, consultant international, spécialiste de l'Afrique, du monde musulman et des migrations. Il est l'auteur de « La Croisade Islamiste », Editions Pascal Galodé, novembre 2011, Paris_ Me DJEMAL Ould-Mohamed, avocat, africaniste, chercheur au CESICELe vide créé par la chute des régimes autoritaires dans plusieurs pays arabes a profité sans nul doute aux partis islamiques. Rejetés, bannis, voire interdits pendant des années, ces derniers sont apparus, dans des sociétés profondément musulmanes, comme les garants d'une certaine forme de moralité en rupture avec des anciens régimes corrompus.En Tunisie, en Egypte, en Libye comme au Maroc, ces partis islamiques nouvelle génération revendiquent une politique sans armes, moderne, progressiste, sur le modèle de l'AKP turc. Tiendront-ils leurs promesses ? _ �?�Pour les uns, les islamistes manient un double discours astucieux. _ �?�Pour les autres, c'est la démonstration que l'islam est soluble dans la démocratie.En Tunisie, en Egypte, en Libye, quel islam surgira du conflit ouvert entre les islamistes modérés et les salafistes ?_ �?�Faut-il opposer l' « ISLAM » à l' « ISLAMISME » ?_ �?�Quelles sont les frontières visibles entre « Islamisme modéré » et « Intégrisme » ?