JDA du Jeudi 16 Août 2012

16 août 2012 à 12h17 par La rédaction


« L'Est de la RD Congo défraie la chronique, encore et toujours ! Depuis mars dernier, une énième « rébellion » y a débuté, à l'instigation, selon toutes vraisemblances, des régimes rwandais et ougandais. Cette nouvelle guerre est accompagnée par l'habituelle litanie de malheurs qui frappent à nouveau une population qui n'en peut plus depuis longtemps.En ce moment, la nouvelle fausse rébellion du « M23 », qui s'incruste dans l'Est du Congo, se répand principalement dans le parc national des VIRUNGA, au Nord-Kivu.Ce parc est le plus ancien de l'ex-Congo belge et il est le sanctuaire d'un grand nombre d'espèces menacées, dont le célèbre gorille des montagnes. D'autres espèces qui ne vivent qu'en RD Congo sont aussi en danger. Citons l'OKAPI qu'on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde. Il n'en resterait plus que quelques milliers.La déliquescence du pays depuis l'indépendance en 1960 et le chaos causé par les invasions répétées qu'il a subi depuis 1996 ont favorisé le braconnage. Ce dernier est souvent le fait de soldats ou de recrues de groupes armés, qui abondent, malheureusement, dans l'Est du Congo.Intervenants : Hervé CHEUZEVILLE, travailleur humanitaire, essayiste, auteur de « Kadogo, enfants des guerres d'Afrique centrale : Soudan, Ouganda, RD Congo », L'Harmattan, 2003, Paris, Umbo SALAMA, journaliste, responsable de la radio BUTEMBO, dans l'Est de la RD Congo, »