JDA du Vendredi 09 Décembre 2011

Par La rédaction

LIBYE, TUNISIE, EGYPTE : ISLAM modéré ou ISLAM radical ? : le président du CNT s'est attelé au lendemain de sa sortie, le 25 octobre dernier, à rassurer : "Je voudrais que la communauté internationale soit assurée du fait qu'en tant que Libyens nous sommes musulmans, mais musulmans modérés". Les règles de l'islam "ne représentent aucun danger pour quelque parti politique ou faction que ce soit" a-t-il fait valoir. Victoire annoncée des islamistes modérés en Tunisie, choix de la charia dans la nouvelle Libye, large victoire des Islamistes aux législatives en Egypte : des «dictatures islamistes» succèderaient-elles aux dictatures politiques ?Pourquoi la communauté internationale a-t-elle si peur de la victoire des Islamistes dans différentes élections législatives dans le Maghreb ?POUR EN PARLER :Jean-Paul GOUREVITCH, consultant international, spécialiste de l'Afrique, du monde musulman et des migrations. Il est l'auteur de « La Croisade Islamiste », Editions Pascal Galodé, novembre 2011, ParisMe DJEMAL Ould-Mohamed, avocat, africaniste, chercheur au CESICEDes «dictatures islamistes» succèderaient-elles aux dictatures politiques en Tunisie et en Libye? La coïncidence entre le succès du parti islamiste Ennahda aux premières élections tunisiennes et les déclarations du nouveau président libyen, Mustapha Abdeljalil, affirmant que la nouvelle législation du pays serait fondée sur la charia, a soulevé une tempête de frayeurs et de mises en garde.La France et l�??Union européenne s'inquiètent et en appellent aux droits de l'homme. Marine Le Pen triomphe sur l'air du «on vous l'avait bien dit�?�». A l'entendre, le péril islamiste, la dictature cléricale seraient aux portes des deux pays, qui viennent de traverser les pires dictatures de leur histoire et qui, en se libérant, avaient cru choisir la voie royale de la démocratie.Qui sont ces Islamistes ? Que veulent-ils ? De quels moyens logistiques et financiers disposent-ils ? Que pensent les Occidentaux de cette levée des Islamistes au Maghreb ? En Tunisie, en Egypte, en Libye comme au Maroc, ces partis islamiques nouvelle génération revendiquent une politique sans armes, moderne, progressiste, sur le modèle de l'AKP turc. Tiendront-ils leurs promesses ? _ �?�Pour les uns, les islamistes manient un double discours astucieux. _ �?�Pour les autres, c'est la démonstration que l'islam est soluble dans la démocratie.En Tunisie, en Egypte, en Libye, quel islam surgira du conflit ouvert entre les islamistes modérés et les salafistes ?_ �?�Faut-il opposer l' « ISLAM » à l' « ISLAMISME » ?_ �?�Quelles sont les frontières visibles entre « Islamisme modéré » et « Intégrisme » ?Il reste de multiples inconnues dans les processus révolutionnaires engagés dans les pays arabes et tout pronostic sur l'avenir de la Tunisie et de la Libye est périlleux. Il faut s'en tenir aux faits, observer lucidement les situations, plutôt que de vouloir modeler des sociétés arabes, où domine le poids de la religion, à partir des valeurs occidentales ?