Jeux de la Francophonie: la RDC recommandée

27 juin 2019 à 16h06 par AFP

AFRICA RADIO

Le Conseil d'orientation des Jeux de la Francophonie a annoncé jeudi avoir "recommandé" de retenir la République démocratique du Congo comme Etat hôte des IXe Jeux en 2021, après le retrait de la province canadienne du Nouveau-Brunswick.

Les ministres membres du Conseil d'orientation du comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF) "recommandent" la RDC au Conseil permanent de la Francophonie (CPF), selon un tweet. Le CPF, qui réunit les représentants des chefs d'Etat et de gouvernement de la Francophonie, doit se prononcer début juillet sur cette recommandation.Elle intervient à la suite d'un nouvel appel à candidatures, qui avait été prolongé faute de candidats, lancé après le retrait surprise de la province canadienne du Nouveau-Brunswick de l'organisation des Jeux de 2021.Le Nouveau-Brunswick, la seule bilingue du Canada, avait invoqué l'explosion du coût financier des Jeux, qui a été multiplié par près de neuf, de 15 millions de dollars canadiens (10 M EUR) en 2016 à 130 millions de dollars, avant d'être ramené in extremis à 62 millions de dollars en 2019 par le comité organisateur.Le gouvernement du Nouveau-Brunswick avait demandé en vain une aide supplémentaire du gouvernement fédéral canadien, qui avait déjà promis de financer les Jeux à hauteur de ce que la province débourse.Le coût des Jeux est de plus en plus souvent pointé du doigt, les critiques doutant de plus de la visibilité d'un tel événement.L'OIF, qui regroupe 88 Etats et gouvernements, sélectionne le lieu d'accueil des Jeux. En 2016, lors du choix du Nouveau-Brunswick, deux autres candidats s'étaient présentés: la Guadeloupe, collectivité française, et la ville de Sherbrooke, au Québec.La compétition quadriennale combine des épreuves sportives et des concours culturels, ouverts aux 18-35 ans afin de promouvoir les talents de la jeunesse francophone.Les VIIIe Jeux de la Francophonie, tenus en Côte d'Ivoire en 2017, avaient réuni pendant dix jours près de 3.500 participants dont 2.500 jeunes athlètes et artistes de 53 Etats et gouvernements de la Francophonie.