Kenya: 11 pirates somaliens condamnés à cinq ans de prison

29 septembre 2010 à 15h05 par La rédaction

MOMBASA (Kenya) (AFP)

Onze pirates somaliens qui avaient tenté d'attaquer un navire battant pavillon libérien en 2009, ont été condamnés mercredi à cinq ans de prison par un tribunal de Mombasa (sud-est du Kenya), a constaté un journaliste de l'AFP.

Les onze pirates avaient été capturés le 15 avril 2009 par la frégate française Nivôse, opérant dans le cadre de l'opération européenne antipiraterie Atalante, à environ 900 km à l'est de Mombasa, dans l'océan Indien.

La veille, un hélicoptère de la frégate avait déjoué leur attaque contre un navire marchand, le Safmarine Asia, avant de traquer nuitamment les pirates à bord de leur embarcation de 10 mètres de long transportant 17 fûts de 200 litres de carburant et tractant deux embarcations rapides.

Les pirates avaient à l'époque affirmé n'être que de simples pêcheurs.

Le président de la chambre, Richard Kirui a ordonné cinq ans d'emprisonnement à leur encontre ainsi que leur expulsion vers la Somalie une fois leurs peines purgées.

Depuis début septembre, pas moins de 25 pirates somaliens ont été condamnés à des peines de prison ferme par un tribunal de Mombasa.Une centaine de pirates présumés sont dans l'attente de leur procès.

Le Kenya a officiellement accepté de juger sur son sol des pirates arrêtés en dehors de ses eaux territoriales, en mars 2009, sur la base notamment de la Convention de l'ONU sur le droit de la Mer et d'accords bilatéraux avec l'Union européenne, puis les USA.

Les Seychelles ont signé en février 2010 un accord similaire avec l'Union européenne, acceptant de juger des pirates qui leur seraient remis par Atalante, à condition toutefois que les éventuels condamnés purgent leur peine à l'étranger.

Selon l'ONG Ecoterra international, qui suit de près la piraterie somalienne, une vingtaine de navires et quelque 400 marins sont actuellement aux mains des pirates.