Kenya: l'invitation du président soudanais el-Béchir était une "erreur"

Par La rédaction

NAIROBI (AFP)

Le Premier ministre du Kenya Raila Odinga a déclaré dimanche que l'invitation du président soudanais Omar el-Bechir, sous le coup de deux mandats de la Cour pénale internationale (CPI), à la cérémonie de promulgation de la nouvelle Constitution du Kenya, avait été "une erreur".

"Cela a été une erreur d'inviter le président Bechir, parce qu'il est inculpé de crimes contre l'Humanité, même si nous voulons renforcer nos relations de bon voisinage avec les pays de la région", a déclaré M. Odinga, lors d'un déplacement dans la banlieue de Nairobi pour assister à un office dans une Eglise pentecôtiste.

Le vice-ministre kenyan des Affaires étrangères Richard Onyonka a assuré de son côté dimanche que "le Kenya souhaite réaffirmer son engagement à l'égard de la CPI".

La présence vendredi à Nairobi du président soudanais à la cérémonie officielle de promulgation de la nouvelle constitution kenyane a provoqué de vives réactions de la communauté internationale.