Kenya: le bilan de l'attentat de samedi à Nairobi passe à neuf morts

Par La rédaction

NAIROBI (AFP) - (AFP)

Le bilan de l'attentat à la grenade perpétré samedi à Nairobi s'établit désormais à neuf morts, après le décès de trois blessés, a annoncé mardi la Croix-Rouge kényane à l'AFP, ce qui en fait l'attentat le plus meurtrier au Kenya depuis 2002.

Un blessé est décédé dans la nuit de lundi à mardi et deux autres ont succombé à leurs blessures mardi après-midi à l'hôpital national Kenyatta, "ce qui porte le bilan des morts à neuf", a déclaré le porte-parole de la Croix-Rouge, Fredric Gori.

"Il s'agit de gens très grièvement blessés dans l'attentat à la grenade", a-t-il ajouté.

Quatre grenades avaient été jetées depuis une voiture samedi soir, à quelques mètres d'intervalle, en direction d'un terminal de bus particulièrement fréquenté de la capitale kényane.

Cette attaque est la plus meurtrière au Kenya depuis l'attentat suicide contre un hôtel appartenant à des Israéliens à Mombasa (sud-est), qui avait fait 15 morts (sans compter les trois kamikazes) le 28 novembre 2002.

Presque simultanément, un avion israélien avait échappé à deux missiles peu après son décollage de cette ville portuaire.Le réseau Al-Qaïda avait revendiqué les attaques.