Kenya: sécurité renforcée pour le marathon de Nairobi, un mois après Westgate

Par La rédaction

Nairobi (AFP)

La police kenyane a annoncé jeudi avoir renforcé la sécurité en prévision du marathon de Nairobi ce dimanche, un mois après l'attaque du centre commercial de Westgate par un commando d'islamistes somaliens qui avait fait 67 morts.

"Nous gérons cet évènement avec beaucoup de sérieux, au regard de toutes les menaces que connait le pays actuellement", a déclaré à la presse le numéro deux de la police kényane, Moses Ombati.

"Nous ne voulons pas que se répète ce qui est arrivé à Westgate (le centre commercial, ndlr), qui nous a tous pris par surprise", a-t-il dit.

Les insurgés islamistes somaliens shebab ont revendiqué la responsabilité de l'attaque contre le Westgate, qu'ils ont présentée comme une opération de "revanche" contre l'intervention militaire kényane dans le sud de la Somalie.Les shebab ont depuis lors menacé à plusieurs reprises de mener de nouvelles attaques.

Au moins 67 personnes ont été tuées dans l'attaque du Westgate.Une vingtaine de personnes sont encore disparues, leur corps pouvant se trouver encore sous les décombres d'une partie du bâtiment qui s'est effondrée lors des affrontements entre assaillants et forces de l'ordre.

Les forces de sécurité kényanes ont été au départ louées pour leur courage dans leur combat contre les insurgés.Mais elles ont été plus tard fortement critiquées pour leur désorganisation et accusées de pillages dans les magasins du centre.

Pour le marathon, les autorités "ont renforcé la sécurité tout au long des 42 km de route, à la fois au niveau aérien et au sol, avec des restrictions à tous les endroits stratégiques.Il y aura aussi filtrage de tous les participants", a ajouté M. Ombati.

Près 20.000 athlètes kényans ou venant d'autres pays sont attendus à ce marathon, évènement international qui se court tous les ans dans les rues de la capitale.